Michel Dallaire, ce clown

Michel Dallaire, ce clown 

Michel Dallaire, ce  grand type degingandé qui d’entrée, vous dit qu’il  vous aime, il ne le dit pas vraiment, on le sent, son enseignement est exceptionnel  dans le sens ou il livre tout,  donne tout de ses connaissances. En stage, Michel Dallaire s’imprègne de chacun d’entre nous,  ressent ce que nous ressentons ou ce que nous devrions ressentir, son acuité est imparable et quand il livre un mini combat de clowns, il demande de l’engagement, il est vainqueur à plates coutures  dans la conviction, il dit, demande, redemande, martèle, conduit. Soudain  son corps se tort, le pantomime s’agite, on sait alors qu’il est encore loin pour nous ce clown, celui qui n’accepte pas de passer par ces étapes de travail, de travail. « Ce que j’aime en vous, c’est vous » Michel Dallaire .

Une conférence : Tramp et l’amour, née chez Michel Dallaire  

Je me souviens des mots de Michel, moi le vieux «clown» qui a pris les étapes comme il convient, je crois. Je me rappelle de mes retours en stage chez Michel, où je confirmais l’efficacité et la véracité de ce qu’il enseignait, être un stagiaire parmi tant d’autres. Je venais de constater que la rythmique (de la prétention au prétexte et inversement) était intimement liée au parcours émotionnel. Voilà quelques temps que je suis imprégné de mon personnage et de son prétexte, je me suis donné des années, presque anonymement, pour faire corps avec cette utopie, Léon tramp le conférencier de Tramp et l’amour, est construit, échafaudé, autour d’une carapace de jeu presque inaltérable. Et le clown me direz vous ?, il se profile, à petit pas…..

Je me souviens quand Michel distribuait les séquences de travaux dans le stage de mise en scène, toi disait il, tu travailleras l’envol. L’envol ? quelle gageure, Michel présumait singulièrement de mes forces de l’époque …et puis je me suis souvenu de ses paroles, et du temps qu’il faut à certains pour y arriver, du temps qu’il faut à d’autres …..Pour le spectacle, je m’accroche à cette idée : 2 mois pour faire un produit, 2 ans pour un spectacle, 5 ans pour une œuvre et dix ans pour un chef d’œuvre….Ce sera donc Paris en 2021, aprés Bordeaux et Orléans, oui Tramp à bien un avenir …de clown 

Pédagogie de Michel Dallaire 

Enseignement  selon Michel DALLAIRE (Stage clown de théâtre)

D’après l’interview donné à la revue culture clown (Pédagogie Michel Dallaire).

Notes

  • Amener les personnes au jeu clownesque ou au clown mais c’est très long
  • Il y a des personnes qui sont douées, d’autres non,,, il y en a qui vont directement au numéro
  • Il ya clown si ça fait rire, la seule façon d’être du clown c’est de faire rire
  • Le clown peut faire rire tout le monde
  • ça peut faire honte d’avoir ri de choses simples (les personnes cultivées)
  • Ce que fait le clown n’est pas original, c’est tout bête

Ce qu’il est, est original

la suite sur la page de culture clown.

Arrêtez de rêver, vous mourrez Arrêtez d’y travailler, vous  mourrez aussi Prenez plaisir au travail                 Michel Dallaire

 

Pensées du hangar des mines 

Le seul endroit où je me suis senti bien, dans ma vie « artistique », c’est au hangar des mines, chez Michel Dallaire, pourquoi ? Je ne sais pas, c’est indicible, vraiment bien, un stagiaire parmi d’autres stagiaires, et chacun sa folie, ses bagages, ses capacités, ses vérités, son existence, ce qui s’est révélé : être …ne pas s’excuser d’exister….j’ai ressenti cela….enfin, dirai je …ça ne facilite pas la suite…mais y’a un truc qui ne me quitte plus depuis…j’ai le droit et la responsabilité d’exister…oui ces pensées ne sont pas de moi …elles sont miennes..maintenant.

 Je crois que Michel Dallaire rajoutait dans le film de nicolas gayraud, … »comme je ne transige pas avec qui je suis vraiment, ça me met parfois dans la merde, mais je me débrouille avec les conséquences…, ne vous inquietez pas pour moi .. ».c’est ça, tenir, c’est mieux de tenir pour ça..comme ça, l’envie reste intacte, l’ennui se dissipe,  personne ne peut abîmer cela …

Il est mort, Michel, je me sens orphelin…………! Alors je laisse quelques pensées    imprimées dans la prose que je lis un jour à Béziers.                                                                                     

Boréal

En jeu, de vertige, imposer, on respire
Ressens, reprend, puis donne, sois
Reçois, attend, suspend et va
Nourriture pour Léon, corps en jeu, abandon
Catharsis, mais pas que
Corps en jeu, tordu, moche, tentative, on s’approche
…..la suite ici

michel

DALLAIRE

mdallaire

Facebook
YouTube
LinkedIn
Instagram