Pensée matinale

17 juin 2020 0 Par Leon tramp

Pensée matinale

Je suis comédien, clown de théâtre, je pratique les marionnettes, je devrais jouer ma conférence clownesque « Tramp et l’amour » à Cénon le 7 novembre, la date initialement prévue le 28 mars 2020, est reportée au 7 novembre.  J’espère pouvoir le faire dans des conditions sanitaires « normales ». Pour le clown de théâtre, la distanciation physique est peut être un instrument de jeu, mais l’effet de groupe et la propagation naturelle, animale de la joie du rire, des émotions se diluent, se dispersent dans un espace à moitié vide. Un fauteuil sur deux , c’est un rire avec creux qui succède à un autre rire avec creux. C’est identique, pour une émotion commune, sans proximité, elle se perd, s’arrête aux chaises vides, rebondit sans certitude. Plus de moment suspendu, le moment est suspendu de fait…la distanciation est une règle de respect mutuel de l’intégrité physique pour chaque spectateur qui s’évertue à juguler un sentiment de peur ou de suspicion, certes, mais comment jouer dans ces conditions, comment jouer pour un public, entravé par une règle et des états émotionnels extérieurs à l’acte théâtral ?

Léon Tramp