Christophe MARTIN

CHRISTOPHE MARTIN (cv)

moi

Auteur et clown-interprète

C’est en 2006 que Christophe Martin choisit, par un acte irrévocable (il quitte son travail d’ingénieur), d’engager toute sa vie au service du métier qui le fait vibrer : l’art du clown de théâtre.

Il entame alors des formations à Toulouse, Saint-Étienne, Carcassonne, Montpellier, Saint Sébastien d’Aigrefeuilles s’appropriant au fil des années les disciplines du clown, de l’improvisation, du jeu théâtral.

Son parcours de formation de comédien et de clown a été jalonné par la Compagnie Maritime à Montpellier (Pierre Castagné, Gérard SANTI) , le Hangar des Mines (Christophe Thellier, Michel Dallaire, Christine Rossignol) , l’apprentie Compagnie (Caroline Obin), la Compagnie d’un jour (Noëlle Dalsace) , Zanni Compagnie (Philippe Bourrillon)

De 2006 à 2009, il cumule les expériences de la scène avec des compagnies comme Le pas’sage ou L’Echarpe blanche, il participe à de nombreux festivals et scènes ouvertes, notamment en rue et en improvisation.

C’est au Hangar des Mines auprès de Michel Dallaire qu’il commencera à écrire ses propres spectacles. Désormais son clown porte un nom : Léon Tramp. Il collabore sur ses spectacles avec Jérôme Fayet, Luc Miglietta, Bertil Sylvander, Gérard Santi, Damiane Goudet. A partir de 2010, il commence également à enseigner l’art du clown, pour les adultes et en milieu scolaire.

Faisant théâtre de tout lieu, attaché à la tradition des clowns Tramp, il joue ses spectacles aussi bien dans la rue, les cafés, chez l’habitant, que sur un plateau de théâtre. Où qu’il soit, il explore sa propre intimité et sa sincérité s’exprime sans filet, dût-elle être rugueuse.

Pour enrichir sa recherche artistique, il déconstruit et reconstruit sa propre histoire à travers le regard de son personnage, écoutant ses conflits clandestins. Tel est son credo : quand il y a conflit, il y a clown.

 

Un site utilisant WordPress