Jacky

Je suis le livre , le chapitre de mon père se referme un peu plus, sur une des pages il y avait jacky son copain d’enfance ce monsieur tendre et drôle, depuis hier, ils reprennent une discussion ou une partie de pétanque à moins que Jacky s’en aille aux champignons sur un nuage et que mon père ne découpe à nouveau ses rêves au scalpel , les yeux dans le ciel et tout le reste aussi.  Il y a des journées qui pèsent plus que d’autres, et je dois cultiver mon carré de joie, moi, le jardinier pour enfants . Jacky était un prince, de ceux qui ont vu la guerre, une terreur qui lui fit prendre des mouvements de balancier sur la fin de sa vie, Adieu Jacky, bonjour à Pierre, mon père, dis lui que je l’aime, si tu l’aperçois..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.