Accueil

achillec

Dirigé par Christophe Martin depuis une dizaine d’années, la compagnie du Léon (ancien nom : Compagnie Talent d’Achille) basée à Pézenas dans l’Hérault développe un langage singulier autour du clown et du burlesque. Pour enrichir sa recherche artistique, Christophe MARTIN déconstruit et reconstruit sa propre histoire à travers le regard de son personnage, écoutant ses conflits clandestins. Le parti pris de départ fut de créer des situations de jeu autour d’un prétexte et d’un personnage, choix délibère d’un propos indigent, pour confronter l’intime à l’universel à travers un personnage incarné, Ainsi Les fréquentes déambulations de rue, en solo ou duo, tentatives impromptues et improvisées ont donné au fil du temps de la matière, de la consistance, et une orientation artistique à la compagnie. Les créations prennent cependant des formes hybrides dans lesquelles les lieux ou elles sont produites jouent un rôle important.Des spectacles de scène ont ainsi vu le jour battant en brèche les codes de représentations théâtrales. La compagnie s’invite aussi  dans les musées, avec des visites théâtralisées décalées. Des scénarios sont élaborés, à partir d’un travail préalable de consultation d’archives. L’identité du lieu est revue et corrigée par le clown.  Actuellement la compagnie s ‘ouvre au travail collectif de rue, dans une forme de représentation rhapsodique.

 

Dernière création de rue

L’homme en noir, sculpteur de corps dans l’espace urbain arpente les rues, un troupeau humain, matiere à sculpter soumis à ses pulsions créatives le suit en rang serré, aux ordres. Performeur  des rues, habité par une frénésie de création, son inspiration est sans limites.. Christophe Martin campe ici un excentrique dans une fantaisie situationniste qui se reapproprie les courants de pensees à la hache, du dadaisme en passant par le surrealisme L’homme en noir bouscule les pensées par ses flashs visuels, dérange, surprend, décale, moque, pour susciter l’interet des gens, pour qu’on l’aime. De façon naive, il interroge le monde, que m’arrive t il, ? que nous arrive t il ? le sens de ses propositions lui echappe, il manipule des hommes et des femmes ; car il pense que c’est un moyen de reconnaissance sociale, que ça lui permettra d’intégrer le groupe, les autres , les dits « normaux » Cette quête est illusoire pour L’homme en noir qui tente desesperement de se convaincre du contraire, en vain

Dernière création de scène    Un Anglais

Un personnage  terriiblement anglais,  immergé depuis 30 ans en France, vient avec un flegme legendaire, moquer les comportements des français , sous couvert de poesie,  declameé sans trop de conviction, un pretexte au jeu burlesque .

 

 

Un site utilisant WordPress