Naissance

piste aux etoiles

Le souvenir de la piste aux étoiles est vivace, l’apparition hebdomadaire d’Achille Zavatta sur les écrans monochromes de la télévision publique était pour nous, dans les années 60 un rendez-vous quasi religieux. Les garçons et filles du chapiteau ne faisaient que nous remplacer dans les gradins, nous sentions sa présence, son regard, nous buvions ses paroles. C’est là, devant ce spectacle d’apparence anodin, cependant bien loin des perceptions émotionnelles et sensorielles habituelles, que le pacte s’est noué. Un jour c’est sûr, je le jure, je serai clown.

Christophe MARTIN

Un site utilisant WordPress