Depuis

Nouvelle création de scène

Un employé de bureau, rentre chez lui, après une journée de travail, harassé, absent. Il répète chaque jour des séquences de vie, de façon mécanique. Soudainement alors qu ‘aucun évènement particulier ne semble devoir troubler sa journée routinière, ses états émotionnels se matérialisent sous la forme d’un groupe humain, qui apparaît, puis disparaît presque aussitôt. Des flashs visuels ne tardent pas à troubler son esprit. Puis, L’homme en noir ébauche des sculptures
humaines, entre rêve et réalité. Un bateleur, animateur de foire, observe le manége et intervient  de manière intempestive. Il présente les défis d’un groupe de personnes neurasthéniques. Un
propos sur la dualité de l’être humain, confrontation entre l’être intime et l’être social, du  visible jusqu’à l’invisible, une histoire de chocs collatéraux, de mutation.

Un site utilisant WordPress