Le chat, Lewis et moi

Le chat, Lewis et moi

  • Le chat, Lewis et moi 
    Parcours de santé
    D’abord ces temps de latence, de réflexion ou l’esprit vagabonde, se repose et collecte. Un peu plus tard, lors d’une promenade, j’eus la vision d’un arbre torturé, troué à sa base, Alice est donc passée par-là, me dis-je. Presque aussitôt la forme du spectacle surgit du parcours de santé, le décor sera donc celui du conte de Lewis Carroll, Alice et son pays des merveilles.
Résidence au théâtre historique de Pézenas

Résidence  théâtre historique de Pézenas

  • Le chat, Lewis Caroll et moi
    Chaque automne, Léon revient dans le square où sa fille Alice a disparu. Il n’y trouve que les feuilles mortes. Léon rêve, son rêve l’emporte au pays des merveilles?
    un univers fantasmagorique.
  • Alice, le chat, Lewis le chapelier, et moi 
    Alice est une enfant perdue dans le monde des merveilles, que son père, Léon, recherche. C’est le jeu de la route magique. Le chapelier Lewis, enquête sur la disparition d’Alice. Le rôle dévolu au chat est celui de la conscience de Lewis, les autres personnages du conte, apparaissent ici et là au gré des humeurs du détective.
  • Aurillac, le pays des merveilles                                                                                                                  C’est à Aurillac que Christophe MARTIN a mesuré l’impact de son personnage sur le public. Enfants, ados et adultes ont été conquis par la présence clownesque et sensible de Léon.
  • Une part d’enfance
    On fait son chemin en marchant. Derrière, la nature reprend ses droits. Devant, l’inconnu. Mais on se trouve là où l’on est. L’ombre du père qui cherche sa fille est celle de l’homme qui cherche son enfance. Le ciel est d’espérance, et le coeur est de joie incandescente…rougeoyant sous les cendres de la tristesse. Daniel Trubert

       ici->dossier                                                                                              ici-> communiqué de presse