Culture Clown

D’apres l’interview donné à la revue culture clown

Enseignement du clown selon Michel DALLAIRE

Culture Clown

Les hommes en noir (Crédit Photo DR)

Défricheur et autodidacte, il vient du quebec, il a connu l’engagement  du théâtre.   De rue et du cirque dans les années 70 (Début du cirque du soleil),,, metteur en scène pour Archaos et Gosh, il a fondé sa propre compagnie « contre pour » a beaucoup tourné avec les hommes en noir… Aujourd’hui il fait de la mise en scène et des formations au hangar

Notes suite…….

  • Il faut que le clown fasse marrer d’abord, le clown est là pour faire rire le public sur le moment, après il peut être touché et réfléchir à ce que le clown a provoqué en lui
  • Le clown est le thermomètre de la société, il est completement humain et universel
  • Il est universel, il fait rire tout le monde
  • Le clown renvoie à la personne ce qu’ elle est
  • C’est un être d’instinct et d’émotions et c’est apres que la tête se met en marche
  • Il n’y a pas plus fort que l’instinct, on ne peut pas comprendre l’instinct, on peut le gerer mais on ne le comprend pas (instinct sexuel, maternel, survie)
  • Le clown montre toutes ses émotions et a du mal à les contrôler
  • On construit le personnage clown comme cela en suivant ses élans
  • Suivre ses élans dans le corps jusqu’à ses extrémités (main pied, tête) et le reste c’est la silhouette, c’est l’expression des émotions dans le corps
  • exemple : la tête c’est le roulement de yeux, le mouvement du visage, les oreilles, le clown va chercher ça
  • Le personnage clown n’est qu’une série de nuances (plusieurs couleurs)
  • Une personne n’a jamais qu’une seule émotion, pareil pour le personnage
  • Il peut être faché, ça n’en fait pas pour autant un être méchant
  • MAIS TOUJOURS AVEC LUDISME, c’est ce qui rapproche de l’enfant
  • C’est un sensible , tout le fait réagir
  • Un clown peut jouer en duo et être le blanc, et tout de suite apres un autre partenaire entre il devient le rouge, les rapports de force s’inversent
  • Le transfert d’energie : du bras       à l’autre extremité au visage puis à tout le corps
  • Si le comédien est dans une certaine position physique, il va ressentir son émotion à partir de cette posture, à partir de sa respiration, s’il est fermé corporellement sa respiration sera saccadée, difficile, son émotion va naitre de cela
  • Par contre s’il est ouvert corporellement, il va ressentir une autre émotion, la respiration est facile, il peut parler
  • Les émotions sont liées à la respiration, s’il a peur il respire différemment
  • L ‘émotion est en connection avec la silhouette, la posture, le physique
  • Pour connaître les émotions, il faut écouter ses élans, on se censure beaucoup
  • EN FAIT IL S’AGIT D’UNE CENSURE EMOTIONNELLE
  • On tue le clown si on ne le laisse pas parler
  • Si une émotion part, laissons là aller dans tous les espaces possibles pour l’habiter ensuite avec tout son corps et après pour déconner avec
  • Oui s’amuser et être dans le jeu et pour cela savoir prendre de la distance
  • Plusieurs étapes :
  • 1 Conscientiser ce qui se passe
  • 2 L’habiter dans son corps, suivre la rythmique émotionnelle
  • 3 Laisser parler dans un esprit ludique
  • Etre à l’écoute de soi , du partenaire
  • Ne pas contôler surtout ne pas controler, sinon on ne peut pas reproduire (autocensure)
  • ETAT c’est quoi : c’est le conflit de deux émotions exemple : je voudrais bien mais je ne peux pas le coprs joue les deux, il va de l’avant qui voudrait bien, et je ne peux pas qui s’arrete, se retient
  • Si on abandonne un des deux, c’est fichu
  • Le clown est tjrs en conflit birythme ou tri rythme
  • Ce qu’il est (faille) , ce qu’il pense qu’il est et ce qu’il peut être , il est tjrs dans la merde car il est dans la prétention
  • C’est un tenace, il va jusqu’au bout, il ne lâche pas la morceau, le seul truc c’est qu’il n’a pas analysé les conséquences de sa décision
  • Exemple le concerto……il va faire un concerto à la fin il ne sort qu’une note
  • Il est content il n’a fait qu’une note entre temps il a oublié son concerto
  • Le clown ne pense ni a l’avant ni a l’apres il est là sur le moment maintenant
  • C’est tres long pour arriver à cela ::: quand le stagiaire arrive il veut réussir , il se plante sans arrêt puisqu’il veut réussir, s’il veut réussir il se trompe il n’est pas dans le monde du clown
  • Le clown ne veut pas réussir, il veut s’amuser
  • Si le stagiaire cherche le plaisir il arrivera plus vite au clown , mais c’est long, c’est une déséducation, on a appris ça toute notre vie
  • IL FAUT DESAPPRENDRE CE QU’ON A APPRIS, C’EST A DIRE REUSSIR
  • APRES C’EST APPRENDRE A S’ECOUTER SOI
  • Chercher le plaisir, c’est un immense travail aussi bien technique que personnel
  • VOilA CE QU’ESSAIE D’APPRENDRE MICHEL

Methode d’enseignement

On joue le blanc pour que le clown réagisse , on provoque, sans provocation il n’y a pas de réaction , ou bien on laisse venir

Le formateur est une éponge, il prend ce qu’il vient, il est ce qu’il vient

Ensuite c’est une observation des détails, une analyse, le clown c’est conscientiser ses émotions

On met le clown dans le quotidien , le simple fait d’aller s’asseoir sur une chaise est toute une aventure, un voyage pour lui, il ne peut pas deconnecter entre ce qu’il fait et ce qu’il ressent

Il n’a pas compris la difference entre l’être et le faire, il ne contrôle pas il est comme ça

S’il est nerveux, il va s’asseoir nerveux mais il pretend qu’il est zen

Toute une partie du corps ne bougera pas sauf une qui sera nerveuse c’est le contrepoint

LE CLOWN : il faut avoir envie

Il faut beaucoup de temps pour être clown, le formateur essaie de montrer au stagiaire quel est leur clown a eux

Sur plusieurs jours on evoque l’eventail de toutes les possibilités d’humour clownesque, pour montrer qu’on ne peut pas être bon de partout

Ce sont des parties differentes, il s’agit d’une recherche

LA PARODIE : c’est tres respectueux, c’est s’identifier à : Lewis MARIANO

MEPRISER par contre c’est tomber dans le bouffon, le bouffon il a la haine de l’humanité

Le clown lui est dans l’admiration

Il veut aller vers, il a toujours entendu quand il etait petit qu’il etait mauvais, qu’il ne sait rien faire, qu’il est le dernier, mais au lieu d’avoir de la colère contre ça, i lveut être comme le meilleur et par naiveté pense que c’est possible pour lui aussi

L’expression est toute en nuance, l’émotion pure n’existe pas la peur peut être mais la crainte par exemple, c’est déjà autre chose c’est plein de nuance

C’est toujours le combat pour le clown entre l’instinctif, l’émotionnel et l’ intellect

Le chemin emotionnel doit être appris par cœur, ça c’est le travail de l’acteur ensuite une fois appris on le redonne au clown qui va l’explorer encore

COMMENT PASSER AU SPECTACLE :

Il s’agit de fixer, d’ecrire et de scénariser, c’est un va et vient entre l’acteur et le clown

Dans les stages il ya deux sortes de personnes ; les naturels et les techniciens

Pour les techniciens, la question est comment les amener au naturel et pour les autres comment leur transmettre de la technique

Les naturels ont du mal à ecrire, à batir, ça sort comme ça mais c’est jamais pareil

Ils ont du mal à fixer, il leur manque du recul, l’analyse, le parcours de ce qu’ils viennent de créer Ils ont du mal a scénariser et à separer le clown du comédien

En fait c’est le comédien qui doit donner les infos au cerveau et apresle clown se les approprie et   s’en amuse

Un bon comédien va regarder jouer les autres , il va pouvoir reproduire parfaitement les impros, s’il est un bon technicien mais il va jouer quelqu’un d’autre, ce n’est pas son clown

Il faut bien les reperer quand on est formateur, ils savent trichent, il leur manque quelque chose dans le regard, l »eclair dans les yeuxeeet s’il n’y a pas ça, ça ne passe pas

Il faut passer par le comédien pour conscientiser et pour redonner au clown pour l’amusement, le plaisir

QUAND C ‘EST LUDIQUE CE N’EST PLUS LA PERSONNE C’EST LE CLOWN

CE QUI EST SOI C’EST CE QUI SORT, MAIS apres le clown le prend et s’en amuse

Alors ce n’est plus soi , il exagere tellement que ce n’est plus soi (envol)

Ce qui fait le personnage, c’est l’exageration à outrance ça éloigne de soi

MOLIERE PAR EXEMPLE : ses personnages allaient tellement loin que l’on voyait bien que ce n’etait pas des personnes , plus ça va loin, plus ça exagere, plus on se rapproche du clown

C’est la parodie, la parodie est un regard social

Laurel et Hardy s’engueulent tout le temps mais ils s’aiment , ce sont deux freres c’est là qu’e le clown nous touche, sur le coup il nous fait rire mais apres il nous fait reflechir a la condition humaine aux relations

Le clown va chercher des chose qui sont les fondements de la vie, de l’humain, il peut y avoir des messages politiques mais c’est naif, il peut dire des chose enormes mais apres ce sont des messages