En cadence

En cadence

C’est une démangeaison
à fleur de peau
il me faudra attendre
retrouver de la vigueur
il me faudra construire
avant de jouer encore
un décor interieur
je noircirai les notes
je serai trompettiste
troubadour et poète
la prose est déja prète
le personnage au chaud,
calé dans la paresse
mon comparse ancéphale
tu le sais toi, tu y as pensé
je l’ai vu,devant moi, dessiné
l’unique chemin de campagne
herbeux, sentier de terre sèche, odorante,
au bout de mes souliers noirs vernis
le clocher et ses bronzes
ici le soleil brûle toujours
je devais suivre quelques proches
je m’endors dans les mots
toujours démangé
ça me vient des oreilles
ça s’est donc propagé
il existe un tempo, une musique
que je dois suivre, que je suis
au diapason, une oraison
christophe Martin

Poèmes

 

Un site utilisant WordPress